Stephanie BERTRAND

Stephanie BERTRAND

Parle-nous de toi ? Quelle est ton activité ?
Je m’appelle Stéphanie Bertrand, j’exerce depuis 17 ans.
J’adore ce que je fais, j’ai choisi l’humain au centre des mes préoccupations pro. J’aime que mes partenaires m’accordent autant de confiance et j’aime aussi beaucoup ce sentiment qu’est la reconnaissance.
Dans mon activité j’ai développé 3 axes principaux : accompagnement de publics, formation et recrutement.

  • accompagnement : J’accompagne divers publics. Des Jeunes à partir de 16 ans, des collégiens en voie pro, des adultes en insertion pro (70% du public), des personnes en problématique de santé, des particuliers et des salariés de différents secteurs, jusqu’aux seniors. Cet accompagnement débouche ensuite sur l’étape du pré-recrutement et du recrutement grâce à un vivier de partenaires qui me font parvenir les offres d’emploi et les profils recherchés. A la différence des établissements public chargés de l’emploi, je connais personnellement les chercheurs d’emploi qui s’adressent à moi et je peux donc présenter plus spécifiquement leur profil à des recruteurs.
  • formation : J’anime une semaine de coaching emploi par mois depuis 4 ans et demi, principalement dans les Pays d’Aix. Ce coaching vise à appréhender la recherche d’emploi, à enseigner les outils et les méthodes pour renvoyer une image positive et convaincante lors de l’entretien d’embauche, de manière à ce que ces personnes puissent agir de façon efficace et
    autonome lors de leurs recherches d’emploi.
  • coaching individuel sur des thématiques différentes, afin de faire ressurgir la personnalité des personnes et de les aider à avancer dans la vie.

Je fais aussi des actions sur-mesure. Je suis sollicitée pour des formations, je mets en œuvre des projets en fonction des compétences de chacun… Je ne suis pas hermétique, bien au contraire : je suis ouverte à toutes les possibilités mais j’accorde la priorité aux actions programmées dans mon agenda 😉

 

Depuis quand es-tu coworker à la fruitière numérique ? Qu’est ce que tu aimes dans ce lieu ? Le déclic qui t’as fait venir ici et pas ailleurs ?
Coworkeuse depuis 2016, je suis du coin donc je connais Lourmarin et les choses qui s’y passent. J’ai entendu parler du projet de la Fruitière Numérique et, par curiosité, j’ai voulu voir ce que c’était. J’ai immédiatement adhéré au concept du coworking, sachant que je pouvait travailler près de chez moi. N’ayant pas d’espace pro à moi, ça me permettait de travailler hors de la maison et de ma famille qui me sollicite. La Fruitière Numérique est aussi une bonne alternative pour les rendez-vous avec les partenaires.
C’est une lieu convivial mais qui reste professionnel et neutre. C’est un espace ouvert, un lieu d’échanges, d’informations et de proximité. Ici, on est tous différents, mais on est tous là pour rechercher la même chose : un endroit calme et accueillant pour travailler. On ne trouve pas mieux qu’ici ! On sort du centre ville d’Aix et on vient travailler ici, au milieu des oliviers !

 

Décris-nous ce qu’est pour toi une journée type ?
Je n’ai pas de journée type !!! Je pratique constamment des activités différentes, certaines sont
programmées (formations), mais beaucoup d’autres sont ponctuelles, improvisées. Je suis un électron libre, j’enfile des tas de casquettes ! Je fais de l’administratif, du commercial… J’ai des journées de démarcharge, de prospection comme j’ai des journées d’action, d’improvisation et de
recrutement. Être indépendant, c’est aussi agir en fonction des circonstances : beaucoup de choses viennent se greffer au fil conducteur. Le moral infle beaucoup. Par exemple, un jour j’étais à 3000 à l’heure et je suis allée en mairie sans rendez-vous proposer un projet !

 

Quel est ton carburant pour tenir une grosse journée de travail ?
Un café sans sucre
Je suis toujours à 3000 à l’heure et très positive. Et quand je ne suis pas positive, je cherche toujours une idée pour finir par l’être. Pour moi, le lien social a une grande importance.

 

Un mot, une phrase, ou une musique qui te correspond ?
« Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends » Nelson Mandela

 

Et pour finir, quel est ton rêve le plus fou ?
Fou ? Il me dérange ce mot. J’ai des rêves bien sûr, comme tout le monde : voyager… Mais je suis déjà très satisfaite de ce que la vie me donne. La vie est faite d’objectifs et je suis très curieuse. J’aime le fait que l’on est acteur de sa vie, j’aime le mouvement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *